Allaitement

thumb_allaitement

​Chiropratique et allaitement : un duo gagnant !

L’évaluation chiropratique du bébé permet de trouver des désordres neuro-musculo-squelettiques qui peuvent nuire à son réflexe de tétée et de succion.[1] Le réflexe de tétée, qui permet au bébé de s’accrocher au sein, est présent dès la naissance et implique le bon fonctionnement des nerfs crâniens IX, X, XI et XII. Par contre, plusieurs facteurs peuvent nuire au bon déroulement de l’allaitement. Par exemple, si votre bébé présente un torticolis, il aura de la difficulté à prendre le sein d’un côté. Si c’est la succion du bébé qui est problématique, il se peut que les nerfs permettant cette fonction ne fonctionnent pas à leur plein potentiel. L’examen chiropratique du nouveau-né mettra en lumière ces débalancements.[2]

En d’autres occasions, quelques conseils pour améliorer le positionnement du bébé sont la clé du succès d’un allaitement réussi. Une référence avec une consultante en lactation peut s’avérer complémentaire à des soins chiropratiques lors de l’allaitement. Aussi, les mauvaises positions durant l’allaitement peuvent amener de l’inconfort au dos, au cou et aux épaules de la maman. Ces douleurs peuvent être investiguées et traitées efficacement en chiropratique.

À la Clinique Chiropratique Familiale Pointe-aux-Trembles… on prend soin de maman et bébé !


[1]Miller, J.E., Miller, L., Sulesund, A-K., Yeytushenko, A. (2009) Contribution of ChiropracticTherapy to ResolvingSuboptimalBreastfeeding: A Case Series of 114 Infants, Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics, Volume 32, Issue 8, Pages 670–674.

[2]Chiropratic care for the Pediatric Patient, Dr Peter Fysh, chiropractoc, second edition.